Les traductions

Histoire      -      Littérature

Histoire

SE-MA TS'IEN : LES MÉMOIRES HISTORIQUES

 

Traduction et annotations d'Édouard CHAVANNES

  Première édition : Éditions Ernest Leroux, Paris, 1895-1905. Réédition Librairie Adrien-Maisonneuve, Paris, 1967.

TCHOU-CHOU-KI-NIEN : Les Annales de bambou

 

Traduction et annotations d'Édouard BIOT

Journal asiatique, 1841-1842.

KOUE-YÜ : Discours des royaumes, première partie

 

Traduction et annotations de Charles de HARLEZ (1832-1899)

  Journal asiatique, 1893, Sér. 9, T. 2, pp. 373-419, et 1894, sér. 9, T. 3, pp. 5-91.


LES PAYS D'OCCIDENT D'APRÈS LE WEI LIO

Édouard CHAVANNES

T’oung pao, Volume 2:6, 1905, pages 519-571.

HEOU HAN CHOU

TROIS GÉNÉRAUX CHINOIS de la DYNASTIE DES HAN ORIENTAUX. Chapitre LXXVII.

Pan Tch’ao (32-102 p.C.) — son fils Pan Yong — Leang Kin († 112 p.C.)

Édouard CHAVANNES

T’oung pao, Volume 2:7, 1906, pages 210-269.

LES PAYS D'OCCIDENT D'APRÈS LE HEOU HAN CHOU, Chapitre CXVIII.

 

Édouard CHAVANNES

T’oung pao, Volume 2:8, 1907, pages 149-234.

KIEN-LONG

ÉLOGE DE LA VILLE DE MOUKDEN
et de ses environs

Traduction et notes de J.-M. Amiot, missionnaire à Pékin.
Tillard, libraire, Paris, 1770.

 

MAÇOUDI (xxx-956)

Textes sur la Chine extraits de : LES PRAIRIES D'OR

Traduction de Casimir Barbier de Maynard (1826-1908) et Abel Pavet de Courteille (1821-1889).

Imprimerie impériale, Paris, 1861. Tomes : I, pages 286-395 ; II, 200-203 ; III, 8-9 ; IV, 52-54, 69-71.

ART MILITAIRE DES CHINOIS

ou Recueil d'anciens traités sur la guerre,

composés avant l'ère chrétienne, par différents généraux chinois.

 

Traduit par le père Joseph-Marie AMIOT (1718-1793), missionnaire à Pe-king,
  A Paris, chez Didot l'aîné, libraire imprimeur, 1772, 400 pages+33 planches.

OU-TSE : LES SIX ARTICLES SUR L'ART MILITAIRE

 

Traduction : Joseph-Marie AMIOT,
extrait de : ART MILITAIRE DES CHINOIS, Didot l'aîné, Paris, 1782, pages 161-224.

SE-MA : PRINCIPES SUR L'ART MILITAIRE

 

Traduction : Joseph-Marie AMIOT,
extrait de : ART MILITAIRE DES CHINOIS, Didot l'aîné, Paris, 1782, pages 225-302.

SUN-TSE : LES TREIZE ARTICLES SUR L'ART MILITAIRE

 

Traduction : Joseph-Marie AMIOT,
extrait de : ART MILITAIRE DES CHINOIS, Didot l'aîné, Paris, 1782, pages 45-159.

Séraphin COUVREUR (1835-1919) :

CHOIX DE DOCUMENTS

Lettres officielles, proclamations, édits, mémoriaux, inscriptions,...

Imprimerie de la mission catholique, Ho kien Fou, 2e édition 1898, 562 pages. Première édition 1894.

Philosophie et Religion

LAO TSEU   TAO TE KING

LE LIVRE DE LA VOIE ET DE LA VERTU

 

Traduit en français par Stanislas JULIEN

Imprimerie Royale, Paris, 1842, XLVI+296 pages.

LE LIVRE DES RÉCOMPENSES ET DES PEINES



traduit du chinois par Jean-Pierre ABEL-RÉMUSAT (1788-1832
)
avec des notes et des éclaircissements.

Librairie Renouard, Paris, 1816, 80 pages.

LE LIVRE..., accompagné de quatre cents légendes, anecdotes et histoires,

qui font connaître les doctrines, les croyances et les mœurs de la secte des Tao-sse.

traduit par Stanislas JULIEN (1797-1873)

Imprimerie du Crapelet, Paris, pour The Oriental Translation Fund, Londres, 1835, XVI+532 pages.

LES QUARANTE-DEUX POINTS D’ENSEIGNEMENT PROFÉRÉS PAR BOUDDHA



Traduit du mongol par MM. GABET et HUC, missionnaires lazaristes

Journal asiatique, juin 1848, pages 535-557.

LES SAINTES INSTRUCTIONS DE L'EMPEREUR HONG-WOU

publiées en 1587 et illustrées par Tchong Houa-min

Traduites par Édouard CHAVANNES (1865-1918)

Bulletin de l'École Française d'Extrême-Orient, 1903, pages 549-563.

YONG-TCHING [Yongzheng] :

INSTRUCTIONS SUBLIMES ET FAMILIERES DE KANG-HI [Kangxi]



Extraites de
Mémoires concernant les Chinois, Tome neuvième, pp. 65-281. A Paris, chez Nyon, 1783.

LE SAINT ÉDIT


Étude de littérature chinoise, préparée par A. Théophile PIRY.
Bureau des Statistiques, Inspectorat général des douanes, Shanghai, 1879.

NIE-TSONG-Y :

SAN-LI-T'U. Tableau des trois rituels

Traits de moeurs chinoises avant l'ère chrétienne

traduit et commenté par Charles de HARLEZ (1832-1899).
Journal asiatique, Paris, 1890, 48 pages.

MI-TZE, le philosophe de l'amour universel

traduit par Charles de HARLEZ (1832-1899)
Éditeur et date d'édition non précisés.

KIA-YU, LES ENTRETIENS FAMILIERS DE CONFUCIUS

traduits par Charles de HARLEZ (1832-1899)
Ernest Leroux, éditeur, Paris, 1899, 196 pages.

La SIAO HIO, ou Morale de la jeunesse

traduite par Charles de HARLEZ (1832-1899)
Annales du Musée Guimet, tome quinzième, Paris, 1889, 366 pages

TCHOU-HI :

KIA-LI. Livre des rites domestiques chinois

traduit et commenté par Charles de HARLEZ (1832-1899)
Bibliothèque orientale elzévirienne, E. Leroux, Paris, 1889.

Littérature

LOUO KOUANG-TCHONG [LUO GUANZHONG] :

HISTOIRE DES TROIS ROYAUMES (SAN-KOUE-TCHY [SANGUO YANYI])

Traduit par Théodore Pavie

Traduction partielle (chapitres 1 à 35).

Benjamin Duprat, libraire, Paris. Tome I, 1845, LXIV+350 pages. Tome II, 1851, XVI+428 pages.

CINQ CENTS CONTES ET APOLOGUES extraits du TRIPITAKA chinois

  traduits et annotés par Édouard CHAVANNES. Librairie Ernest Leroux, Paris, 1910-1911, et 1934. Réédition : Librairie Maisonneuve, Paris, 1962.

  • Tome premier, 430 pages : contes 1-155 (disponible).
  • Tome second, 450 pages : contes 156-399 (disponible).
  • Tome troisième, 398 pages : contes 400-500 (disponible).

Les notes et analyses du tome IV sont présentées dans les trois premiers tomes.

KIU-YOUEN : Li-sao

Poème traduit [et présenté en parallèle sur ce site] par

  • le marquis Léon d'Hervey-Saint-Denys (1822-1892), accompagné d'un commentaire perpétuel et publié avec le texte original. Maisonneuve, Paris, 1870.
  • Sung Nien-Hsu (1902-19 ?), in Anthologie de la littérature chinoise des origines à nos jours. Delagrave, Paris, 1932.

SONG YÜ

KIU PIÉN

les neuf tableaux

Traduit par Charles de HARLEZ (1832-1899)
Revue Le Muséon, Louvain, tome XII n° 3, juin 1893, pages 197-212.

LE PAON

Poème d'auteur inconnu de la dynastie des Han. Traduction de Tchang Fong.
Jouve et Cie, Paris, 1924, 47 pages.

ROMANCE DE MOU-LAN

Poème d'auteur inconnu de la dynastie des Liang. Traduction de Stanislas Julien (1799-1873)
La Revue de Paris, 1832 (tome 37), pages 193-195.

Complété par la traduction de Sung-Nien-Hsu (1902-19 ?), extrait de l'Anthologie de la littérature chinoise des origines à nos jours, pages 133-135. Collection Pallas, Librairie Delagrave, Paris, 1932.

POÉSIES DE L'ÉPOQUE DES THANG


Traduites par le marquis d'HERVEY-SAINT-DENYS
Première édition, Amyot, Paris, 1862. CXII+301 pages. Réimpression Éditions Champ Libre, 1977.

PE K'IU-YI

UNE VISITE AU MONASTÈRE BOUDDHIQUE DE WU-TCHIN


Traduit par Charles de HARLEZ (1832-1899)
Revue Le Muséon, Louvain, tome XII n° 2, avril 1893, pages 99-107.

RÊVE D'UNE NUIT D'HIVER (CENT QUATRAINS DES THANG)


Traduits par TSEN TSONMING (1896-1939)
Édition Ernest Leroux, Paris, 1927, 114 pages.

ANCIENS POÈMES CHINOIS D'AUTEURS INCONNUS


Traduits par TSEN TSONMING
Édition Ernest Leroux, Paris, 1927, 120 pages.

POÉSIES CHINOISES ANTIQUES


Traduites par Emmanuel TRONQUOIS (1855-1918)
Société franco-japonaise de Paris, Bulletin n° 1, Octobre-décembre 1921, pages 1-28, 1 illustration.

LI HSING-TAO : HOEI-LAN-KI ou L'HISTOIRE DU CERCLE DE CRAIE


Drame en prose et en vers,traduit par Stanislas JULIEN

extrait du Youen-jin-pé-tchong, "Les cent pièces de théâtre des Youen", répertoire en quarante volumes.

Londres, 1832, XXXIV+150 pages.

KAO-TONG-KIA : LE PI-PA-KI ou L'HISTOIRE DU LUTH


Drame chinois, représenté à Péking, en 1404, avec les changements de MAO-TSEU,

et traduit sur le texte original par Antoine BAZIN (1799-1863). Imprimerie royale, Paris, 1841. 276 pages.

KI KIUN-TSIANG : TCHAO-CHI-KOU-EUL ou L'ORPHELIN DE LA CHINE


Drame historique,traduit par Stanislas JULIEN

extrait du Youen-jin-pé-tchong, "Les cent pièces de théâtre des Youen", répertoire en quarante volumes.

Editions Moutardier, Paris, 1834, XXIX+132 pages.

WOU-HAN-TCHIN : LAO-SENG-EUL

[Le vieillard qui obtient un fils], comédie chinoise. La 22e pièce du répertoire dramatique Youên-jîn-pĕ-tchong.

SAN-IU-LEOU, ou Les trois étages consacrés

Conte moral

Traduits du chinois en anglais, par J. F. DAVIS ; et de l'anglais en français, par André BRUGUIÈRE DE SORSUM (-1823).

Rey et Gravier, libraires, Paris, 1819, 276 pages.

THÉÂTRE CHINOIS

Pièces de théâtre, traduites par Antoine BAZIN(1799-1863) : 

Tchao-meï-hiang, ou les Intrigues d'une soubrette, comédie composée par Tching-Té-hoei. — Ho-han-chan, ou la Tunique confrontée, drame Tchang-Koue-pin, courtisane chinoise. — Ho-lang-tan, ou la Chanteuse, drame (sans nom d'auteur). — Teou-ngo-youen, ou le Ressentiment de Teou-ngo, drame composé par Kouan-Han-King.

Imprimerie Nationale, Paris, 1838, LXIV + 412 pages.

BLANCHE ET BLEUE, OU LES DEUX COULEUVRES-FÉES


Roman chinois, traduit par Stanislas JULIEN

Librairie de Charles Gosselin, Paris, 1834, 342 pages.

LA TOUR DU PIC DU TONNERRE, ou LA DAME BLANCHE


Légende chinoise, traduite par Maurice VERDEILLE

Bulletin de la Société d'Études Indochinoises, Saïgon, 1917, pages 53-170.

PING-CHÂN-LING-YÊN, ou LES DEUX JEUNES FILLES LETTRÉES


Roman chinois, traduit par Stanislas JULIEN

Librairie Didier et Cie, Paris, deuxième édition, 1860. Deux volumes XVIII + 362, 330 pages.

YU-KIAO-LI, ou LES DEUX COUSINES

 

Roman chinois, traduit par Jean-Pierre ABEL-RÉMUSAT

Librairie Moutardier, Paris, 1826, 4 tomes, 256,172,196 et 238 pages.

YU-KIAO-LI, ou LES DEUX COUSINES

 

Roman chinois, traduit par Stanislas JULIEN 

Librairie académique Didier et C°, Libraires-Éditeurs, Paris, deuxième édition, 1864, 2 tomes, XXXII + 364 et 380 pages.

HAO-KIOU-CHOAAN, ou L'UNION BIEN ASSORTIE


Roman chinois. Auteur inconnu. Traduit sur le texte anglais par Marc-Antoine EIDOUS. — Moutardier, Paris, 1828, 4 volumes.
Première édition anglaise : Dodsley, Londres, 1761. — Première édition française : chez Benoît Duplain, Lyon, 1766.

HAO-KHIEOU-TCHOUAN, ou LA FEMME ACCOMPLIE


Roman chinois. Auteur inconnu. Traduit par Guillard D'ARCY
Editions Jean Maisonneuve, Paris, 1842, 560 pages.

ERH-TOU-MEI, ou LES PRUNIERS MERVEILLEUX


Roman chinois traduit et accompagné de notes philologiques par A. Théophile PIRY (1851-1918)
Premier tome : E. Leroux, Paris, 1886 (2e édition), XXI + 334 pages. Second tome : É. Dentu, Paris, 1880 (1e édition), 338 pages.

CONTES CHINOIS


Traduits par John Francis DAVIS (1795-1890), Peter Perring THOMS (1814-1851), François-Xavier DENTRECOLLES (1664-1741)
et publiés par Jean-Pierre ABEL-RÉMUSAT (1788-1832)
chez Moutardier, Paris, 1827, 240+226+200 pages.

Choix de CONTES et NOUVELLES


Traduits par THEODORE PAVIE
Librairie de Benjamin Duprat, Paris, 1839, 300 pages.

CONTES CHINOIS


Traduits par Jules HALPHEN
Librairie ancienne Champion, Paris, 1923, 198 pages.

NOUVELLES CHINOISES

La mort de Tong-tcho, Le portrait de famille ou la peinture mystérieuse, Les deux frères de sexe différent.

Traduction de Stanislas JULIEN

L. Hachette, éditeur, Paris, 1860, 318 pages. Première édition : Moutardier, Paris, 1834.

NOUVELLES du KIN KOU K'I KOUAN

Les alchimistes. — Comment le ciel donne et reprend les richesses. — Mariage forcé. — La tunique de perles. — Un serviteur méritant. — Tang le Kiai-youen. — Femme et mari ingrats. — Chantage. — Comment le mandarin Tang Pi perdit et retrouva sa fiancée. — Véritable amitié. — Paravent révélateur. — Une cause célèbre.
Traduction de Léon d'Hervey de Saint-Denys (1822-1892)

E. Leroux, Paris, 1885. — E. Dentu, Paris, 1889. — J. Maisonneuve, Paris, 1892.


NOUVELLES du KIN KOU K'I KOUAN

Le vendeur d'huile qui seul possède la Reine-de-beauté, ou Splendeurs et misères des courtisanes chinoises
et Le Conteur de nouvelles chinois
Traduction de Gustave SCHLEGEL

Brill, Leyde ; Maisonneuve, Paris, 1877, XVII+140 pages.


UNE VISITE AUX MEI-FA, et autres nouvelles

Le monastère de la montagne Ou-Tai en révolution — Fa-tche (Le fou des fleurs) — Un tou-ti cupide — L'eunuque Tch'en-Lin.

Traduction de Maurice VERDEILLE

Bulletin de la Société d'Études Indochinoises, Saïgon, 1921, 1923, 1926.

L'ENCRE DE CHINE. Son histoire et sa fabrication


D'après des documents chinois traduits par Maurice JAMETEL
Ernest Leroux, Paris, 1882, XXX+100 pages,+27 gravures.